Dessins et photo-graphies

Le Christ mort et un ange

Le Guerchin
Vers 1630

On ne connaît pas précisément la source d’inspiration du Guerchin pour ce dessin. Deux anges sont bien mentionnés en présence du Christ dans l’Évangile de Jean, juste avant la Résurrection. Mais ici il n’y en a qu’un… Cependant, on connaît une œuvre du Guerchin mettant en scène le Christ mort et deux anges. Il s’agit d’un tableau aujourd’hui conservé à la National Gallery de Londres.

L’ancien directeur du Palais des Beaux-Arts, Albert Châtelet, a d’ailleurs émis l’hypothèse selon laquelle le dessin de Lille serait une esquisse pour le tableau de Londres. Cependant quelques différences stylistiques ont depuis prouvé que le dessin a été réalisé plus de dix ans après la toile ! Ce n’est donc pas une étude préparatoire…

 

Le dessin fait partie de l’ensemble de près de 1300 feuillets légués en 1834 par Jean-Baptiste Wicar (1762 – 1834), peintre lillois, à sa ville de naissance. Parmi ces feuillets, on retrouve des œuvres de Raphaël, Michel-Ange, Dürer, et Le Guerchin ! La collection compte en effet huit dessins de sa main, dont notre Christ mort.

 

N° d’inventaire : Pl 25

Détail :

Un autre indice nous permet de voir que le tableau de Londres n’est pas inspiré du dessin de Lille. Regardez bien la disposition des personnages ; l’image est inversée ! (« Le Christ mort pleuré par deux anges », National Gallery, Londres)

Le Christ mort et un ange
Le Christ mort et un ange

On ne connaît pas précisément la source d’inspiration du Guerchin pour ce dessin. Deux anges sont bien mentionnés en présence du Christ dans l’Évangile de Jean, juste avant la Résurrection. Mais ici il n’y en a qu’un… Cependant, on connaît une œuvre du Guerchin mettant en scène le Christ mort et deux anges. Il s’agit d’un tableau aujourd’hui conservé à la National Gallery de Londres.

L’ancien directeur du Palais des Beaux-Arts, Albert Châtelet, a d’ailleurs émis l’hypothèse selon laquelle le dessin de Lille serait une esquisse pour le tableau de Londres. Cependant quelques différences stylistiques ont depuis prouvé que le dessin a été réalisé plus de dix ans après la toile ! Ce n’est donc pas une étude préparatoire…

 

Le dessin fait partie de l’ensemble de près de 1300 feuillets légués en 1834 par Jean-Baptiste Wicar (1762 – 1834), peintre lillois, à sa ville de naissance. Parmi ces feuillets, on retrouve des œuvres de Raphaël, Michel-Ange, Dürer, et Le Guerchin ! La collection compte en effet huit dessins de sa main, dont notre Christ mort.

 

N° d’inventaire : Pl 25

Détail :

Un autre indice nous permet de voir que le tableau de Londres n’est pas inspiré du dessin de Lille. Regardez bien la disposition des personnages ; l’image est inversée ! (« Le Christ mort pleuré par deux anges », National Gallery, Londres)

Fermer
Les autres Oeuvres de la Collection

Dessins et photo-graphies

Afficher toutes les œuvres

Accès aux collections