Accueil

Les œuvres classées MNR

Histoire de tableaux en quête de leur propriétaire

Quelques œuvres classées MNR déposées au Palais des Beaux-Arts
  • Qu’est-ce qu’un MNR ?

Le sigle MNR, qui signifie « Musées Nationaux Récupération », désigne l’ensemble des œuvres récupérées en Allemagne à la fin de la seconde guerre mondiale, dont certains indices laissent penser qu’elles appartiennent à des collections françaises, mais dont on ignore qui sont les propriétaires. Ces œuvres sont au nombre d’environ 2000. Sur le plan juridique, l’Etat français n’en est que le détenteur provisoire. Elles ne font donc pas partie à proprement parler des collections publiques des musées de France.  Elles ont donc été confiées à la garde des musées, qu’ils soient nationaux ou de région. Le Palais des Beaux-Arts de Lille est le dépositaire de neuf tableaux estampillés MNR, en attente d’une hypothétique restitution.

  • Quelles sont les obligations du musées vis-à-vis de ces œuvres au statut particulier ?

L’obligation principale est de les exposer au public.  Le cartel, les catalogues, les guides ou tout autre support les désignant doivent comporter : 1°) le numéro d’inventaire comportant le préfixe MNR, ou l’un de ceux énumérés ci-dessus. 2°) une mention spéciale indiquant leur provenance pour faciliter leur identification ; actuellement : « attribué par l’Office des Biens et Intérêts Privés » (cette mention d’ordre administratif fait référence à l’institution qui a géré ces biens après la guerre). Ces œuvres ne doivent jamais sortir du territoire et donc ne jamais être prêtées à une exposition à l’étranger.

  • Quelles sont les œuvres MNR au Palais des Beaux-Arts de Lille ?

- Marie Laurencin, Femme au turban. Déposé à Lille en 1951

- Anonyme, Femme à la chandelle. Déposé à Lille en 1954

- Maître de l’Adoration des Mages Van Groote. Déploration du Christ. Déposé à Lille en 1954

- Johann Ernst Heinsius, Portrait de vieillard décoré d’une croix du Saint-Esprit. Déposé à Lille en 1956

- Anonyme, Nature morte au garde-manger et à la pendule. Déposé à Lille en 1962

- Théodore Rousseau, Dernières maisons de Port-en-Bessin. Déposé à Lille en 1996

- Georges Seurat. Paysage. Déposé à Lille en 1996

- Pieter-Josef Verhagen, La Continence de Scipion. Déposé à Lille en 1997

- François Le Moyne, Le Sacrifice d’Iphigénie. Déposé à Lille en 1997

À cette liste s'ajoute:

- Auguste Rodin, Grande Ombre, un dépôt du Musée d'Orsay classé RFR (équivalent du classement MNR pour les sculptures).

  • Que faire pour présenter une requête sur une œuvre MNR ?

Il suffit d’envoyer une demande à l’adresse suivante : Direction générale des Patrimoines Service des musées de France 6 rue des Pyramides 75001 Paris

Cette demande doit comporter des documents de 2 ordres :  1°) d’une part ceux établissant la propriété sur une oeuvre ; ils peuvent être de nature très différente (inventaire, police d’assurance, photographie ancienne d’un intérieur, publication ancienne.) ; 2°) d’autre part les documents établissant le lien généalogique entre le demandeur et la personne spoliée ou, d’une façon générale, tous documents établissant les droits du demandeur sur le patrimoine spolié revendiqué. L’administration examinera le bien-fondé de la demande aussi rapidement que possible pour la suite à réserver à cette demande.

Pour en savoir plus :

La base nationale des œuvres MNR dans les musées français / http://www.culture.gouv.fr/documentation/mnr