Dessins et photo-graphies

L’Apothéose d’Homère

Jean-Auguste-Dominique Ingres
1827

Déconcertante également est la composition très encombrée de cette aquarelle, qui ne respire guère la souplesse et l’aération ! Dans son œuvre Ingres donne toujours la première place au dessin : « une chose bien dessinée est toujours assez bien peinte » disait-il et ce bel exemple de pure technique graphique en témoigne.

S’inspirant de l'esthétique de l’art grec, Ingres se servait comme modèles des figures iconographiques empruntées à des sculptures antiques ou à des ouvrages sur cette période. Le thème de l’apothéose qui évoque le destin exceptionnel de mortels accédant au rang des dieux. est ici utilisé par Ingres pour exprimer la supériorité artistique des personnages représentés. Nous sommes ici conviés à les admirer, spectateurs de cette assemblée qui met en scène de nombreux personnages juxtaposés les uns à côté des autres.

Dans un espace sans profondeur, de part et d’autre d'Homère couronné par la Victoire, sont reconnaissables des grands hommes de la Grèce, de Rome et des Temps modernes. Parmi les anciens grecs on reconnaît Platon, Socrate et Esope pour ne citer qu’eux et parmi les modernes sont identifiés Corneille, Racine, Shakespeare et Molière. Des peintres font également partie de cette scène inspirée de la fameuse Ecole d’Athènes de Raphaël. Et c’est en tout quarante-six prestigieux personnages qui sont réunis dans ce panthéon idéal imaginé par Ingres, qui s’est lui-même modestement représenté dans cette savante assemblée !

Le papier calque est un papier huilé qui permet, grâce à sa finesse, de voir par transparence. On peut se demander ici s’il a été utilisé comme report de dessins et de figures sur une autre feuille ou tout simplement comme support simple de cette aquarelle. Ingres aimait le papier, il en utilisait de toutes sortes, il existe même un papier qui porte son nom « Arche Ingres MBM »…

Parfait, parfaitement parfait ! Cette aquarelle reproduit même l’encadrement et les voussures du décor où le tableau, qui en est le modèle, est présenté.

N° d’inventaire Pl. 1480

Détail 1 :

Aquarelle avec rehauts de gouache blanche et traits de graphite sur plusieurs feuilles de papier calque collées en plein. 

L’Apothéose d’Homère
L’Apothéose d’Homère

Déconcertante également est la composition très encombrée de cette aquarelle, qui ne respire guère la souplesse et l’aération ! Dans son œuvre Ingres donne toujours la première place au dessin : « une chose bien dessinée est toujours assez bien peinte » disait-il et ce bel exemple de pure technique graphique en témoigne.

S’inspirant de l'esthétique de l’art grec, Ingres se servait comme modèles des figures iconographiques empruntées à des sculptures antiques ou à des ouvrages sur cette période. Le thème de l’apothéose qui évoque le destin exceptionnel de mortels accédant au rang des dieux. est ici utilisé par Ingres pour exprimer la supériorité artistique des personnages représentés. Nous sommes ici conviés à les admirer, spectateurs de cette assemblée qui met en scène de nombreux personnages juxtaposés les uns à côté des autres.

Dans un espace sans profondeur, de part et d’autre d'Homère couronné par la Victoire, sont reconnaissables des grands hommes de la Grèce, de Rome et des Temps modernes. Parmi les anciens grecs on reconnaît Platon, Socrate et Esope pour ne citer qu’eux et parmi les modernes sont identifiés Corneille, Racine, Shakespeare et Molière. Des peintres font également partie de cette scène inspirée de la fameuse Ecole d’Athènes de Raphaël. Et c’est en tout quarante-six prestigieux personnages qui sont réunis dans ce panthéon idéal imaginé par Ingres, qui s’est lui-même modestement représenté dans cette savante assemblée !

Le papier calque est un papier huilé qui permet, grâce à sa finesse, de voir par transparence. On peut se demander ici s’il a été utilisé comme report de dessins et de figures sur une autre feuille ou tout simplement comme support simple de cette aquarelle. Ingres aimait le papier, il en utilisait de toutes sortes, il existe même un papier qui porte son nom « Arche Ingres MBM »…

Parfait, parfaitement parfait ! Cette aquarelle reproduit même l’encadrement et les voussures du décor où le tableau, qui en est le modèle, est présenté.

N° d’inventaire Pl. 1480

Détail 1 :

Aquarelle avec rehauts de gouache blanche et traits de graphite sur plusieurs feuilles de papier calque collées en plein. 

Fermer
Les autres Oeuvres de la Collection

Dessins et photo-graphies

Afficher toutes les œuvres

Accès aux collections