Dessins et photo-graphies

Portrait de famille

Federico Zuccaro
XVIe siècle

En 1856, le conservateur et architecte lillois Charles Benvignat établit un lien entre cette étude et un tableau du peintre Titien. Celui-ci est conservé dans la résidence londonienne du duc de Northumberland, près de Trafalgar Square, à Londres. Mais en 1870, la demeure brûle, le tableau de Titien est vendu aux États-Unis. Nous perdons sa trace ! Cela aurait pu être la fin de l’histoire…

1889 : un inventaire de la collection des dessins de Lille est publié par Henry Pluchart, peintre et membre de la commission administrative. Dans sa publication, il indique le nom de Cornaro, mais réattribue le dessin à Federico Zuccaro. Par ailleurs, Pluchart propose de lire le nom de Camille au-dessus du personnage central. Serait-ce le nom de la femme du peintre ? Malheureusement non ! Madame Zuccaro se prénommait Francesca.

Plus récemment, les inscriptions ont été observées sous ultra-violet afin de rendre l’encre temporairement visible. Cela a permis de confirmer que le nom de la jeune femme au centre était Camille, comme écrit au-dessus de sa tête. Mais le rayonnement ne permetpas de lire les autres mots. D’autres examens ou recherches seront nécessaires pour identifier la jeune femme et son portraitiste…. En attendant, le mystère demeure…

Mais qui est Camille ?

N° d’inventaire Pl 580

Portrait de famille
Portrait de famille

En 1856, le conservateur et architecte lillois Charles Benvignat établit un lien entre cette étude et un tableau du peintre Titien. Celui-ci est conservé dans la résidence londonienne du duc de Northumberland, près de Trafalgar Square, à Londres. Mais en 1870, la demeure brûle, le tableau de Titien est vendu aux États-Unis. Nous perdons sa trace ! Cela aurait pu être la fin de l’histoire…

1889 : un inventaire de la collection des dessins de Lille est publié par Henry Pluchart, peintre et membre de la commission administrative. Dans sa publication, il indique le nom de Cornaro, mais réattribue le dessin à Federico Zuccaro. Par ailleurs, Pluchart propose de lire le nom de Camille au-dessus du personnage central. Serait-ce le nom de la femme du peintre ? Malheureusement non ! Madame Zuccaro se prénommait Francesca.

Plus récemment, les inscriptions ont été observées sous ultra-violet afin de rendre l’encre temporairement visible. Cela a permis de confirmer que le nom de la jeune femme au centre était Camille, comme écrit au-dessus de sa tête. Mais le rayonnement ne permetpas de lire les autres mots. D’autres examens ou recherches seront nécessaires pour identifier la jeune femme et son portraitiste…. En attendant, le mystère demeure…

Mais qui est Camille ?

N° d’inventaire Pl 580

Fermer
Les autres Oeuvres de la Collection

Dessins et photo-graphies

Afficher toutes les œuvres

Accès aux collections